• Après PSA Peugeot Citroën qui serait en train de négocier le rachat de 30 à 50% du capital de Mitsubishi, c'est au tour de Volkswagen qui serait près d'annoncer s'apprêter prendre une participation d'un minimum de 20% dans Suzuki Motor.

    Selon l'une des trois sources divulgant l'information, Volkswagen pourrait ensuite "facilement" monter à plus d'un tiers du capital, ce qui correspondrait à une participation effective de contrôle.

    Volkswagen fabrique chaque année 6 millions de voitures et Suzuki plus de 2 millions.

    Aux prix actuels, une participation de 20% dans Suzuki pourrait valoir 250 milliards de yens (1,89 milliard d'euros).


    4 commentaires
  • Selon le quotidien financier japonais Nikkei, PSA Peugeot-Citroën et Mitsubishi Motors négocient actuellement une prise de participation de 30% à 50% du numéro deux automobile européen dans le constructeur japonais.

    L'objectif du constructeur français serait de prendre le contrôle effectif de Mitsubishi, avec un rachat d'au moins 50% du japonais. Le constructeur japonais pourrait de son côté prendre une participation dans PSA.

    Selon le journal financier, les deux groupes seraient au stade final des discussions. Mitsubishi émettrait de 200 à 300 milliards de yens (1,52 à 2,28 milliards d'euros) d'actions nouvelles qui seraient attribuées à PSA Peugeot-Citroën via un placement privé.

    Le rachat de Mitsubishi par PSA donnerait naissance à un ensemble produisant 4 millions de véhicules par an.


    votre commentaire
  • Voici le palmarès mondial des 10 premiers contructeurs mondiaux automobiles 2008.

    Au fil des mois et des années, on notera l'effondrement historique des constructeurs américains. Ford fut pendant longtemps le deuxième constructeur mondial, mais ne produit désormais à peine plus que le groupe français PSA peugeot Citroen.
    Les groupes asiatiques montent en force. Avec bien sur, Toyota désormais premier constructeur mondial à la place de la General motors, mais aussi les "ex petit" constructeurs coréen Hyundaï et japonais Suzuki.

    Production de voitures particulières en 2008 (en millions) :

    1) Toyota : 7,70
    2) Volkswagen (+ Porsche) : 6,21
    3) General Motors : 6,01
    4) Honda : 3,88
    5) Hyundaï : 3,75
    6) Ford : 3,35
    7) PSA : 2,84
    8) Nissan : 2,79
    9) Suzuki : 2,31
    10) Renault : 2,05


    4 commentaires
  • Alors que comme les deux autres constructeurs américains également à cours de trésorerie, la Generale Motor est quasiment en état de faillite et que contrairement à ce qu'indiqué ici, la fusion avec Chrysler ne s'est pas faite, même les constructeurs de véhicules low cost commence à être touché par la crise.

    Dacia, filiale de Renault et constructeur de la Logan, annonce que la production de son usine de Pitesti va suspendre sa production du 20 novembre au 7 décembre 2008.

    Tata Motors, constructeur indien de la petite Nano est également dans la tourmente. Le groupe est confronté au ralentissement du marché indien et annonce qu'en octobre, les ventes des véhicules Tata ont reculé de 5,6% sur un an et 1,1% sur l'ensemble du troisième trimestre. Le constructeur de la Tata Nano va donc mettre au chômage technique pour quelques jours, trois de ces usines.

    Le constructeur est sérieusement touché par la raréfaction du crédit et les taux d'intérêt élevés, poussant les acheteurs à annuler ou reporter leurs achats. Par ailleurs, l'augmentation de capital lancé pour financer l'acquisition de Jaguar et Land Rover vient d'échouer en raison de la chute de l'action Tata en bourse.

    De manière générale, sur l'année en Europe les ventes de voitures ont fortement baissé de 14,5 % en octobre, après 8,2 % en septembre et 15,7 % en août.
     

    2 commentaires
  •  Alors que selon le quotidien américain Detroit News, Renault-Nissan aurait été écarté de la discussion pour une prise de participation dans Chrysler, la fusion entre le premier et le troisième constructeur américain pourrait être annoncé demain. Cela à l'occasion de la publication des résultats trimestriels de GM.
    Cerberus, actionnaire à 80 % de Chrysler, et General Motors se seraient enfin mis enfin d'accord.

    Cette fusion historique entre GM et Chrysler pourrait signifier la disparition de certaines marques, la fermeture de plusieurs grosses usines et coûter leur place à près de 40000 salariés des deux groupes.

    La situation est critique, les constructeurs automobiles américains sont moribonds. Generale Motors a vu ses ventes chuter de 45% en octobre et perdrait un milliard de dollars par mois. Si grâce à une éventuelle intervention de l'état, il est probable qu'ils seront sauvé, il reste à savoir dans quel état se retrouveront à terme les constructeurs US. Les lourdes fusions industrielles et commerciales 1+1 de ce type, s'additionnent rarement à 2.
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique