• Après PSA Peugeot Citroën qui serait en train de négocier le rachat de 30 à 50% du capital de Mitsubishi, c'est au tour de Volkswagen qui serait près d'annoncer s'apprêter prendre une participation d'un minimum de 20% dans Suzuki Motor.

    Selon l'une des trois sources divulgant l'information, Volkswagen pourrait ensuite "facilement" monter à plus d'un tiers du capital, ce qui correspondrait à une participation effective de contrôle.

    Volkswagen fabrique chaque année 6 millions de voitures et Suzuki plus de 2 millions.

    Aux prix actuels, une participation de 20% dans Suzuki pourrait valoir 250 milliards de yens (1,89 milliard d'euros).


    4 commentaires
  • Selon le quotidien financier japonais Nikkei, PSA Peugeot-Citroën et Mitsubishi Motors négocient actuellement une prise de participation de 30% à 50% du numéro deux automobile européen dans le constructeur japonais.

    L'objectif du constructeur français serait de prendre le contrôle effectif de Mitsubishi, avec un rachat d'au moins 50% du japonais. Le constructeur japonais pourrait de son côté prendre une participation dans PSA.

    Selon le journal financier, les deux groupes seraient au stade final des discussions. Mitsubishi émettrait de 200 à 300 milliards de yens (1,52 à 2,28 milliards d'euros) d'actions nouvelles qui seraient attribuées à PSA Peugeot-Citroën via un placement privé.

    Le rachat de Mitsubishi par PSA donnerait naissance à un ensemble produisant 4 millions de véhicules par an.


    votre commentaire
  • Voici le palmarès mondial des 10 premiers contructeurs mondiaux automobiles 2008.

    Au fil des mois et des années, on notera l'effondrement historique des constructeurs américains. Ford fut pendant longtemps le deuxième constructeur mondial, mais ne produit désormais à peine plus que le groupe français PSA peugeot Citroen.
    Les groupes asiatiques montent en force. Avec bien sur, Toyota désormais premier constructeur mondial à la place de la General motors, mais aussi les "ex petit" constructeurs coréen Hyundaï et japonais Suzuki.

    Production de voitures particulières en 2008 (en millions) :

    1) Toyota : 7,70
    2) Volkswagen (+ Porsche) : 6,21
    3) General Motors : 6,01
    4) Honda : 3,88
    5) Hyundaï : 3,75
    6) Ford : 3,35
    7) PSA : 2,84
    8) Nissan : 2,79
    9) Suzuki : 2,31
    10) Renault : 2,05


    4 commentaires
  • Saab est moribond. Alors que pour l'instant la plupart des constructeurs en difficulté reçoivent l'aide de leurs états respectifs, le gouvernement suédois envisage très sérieusement de ne pas sauver son deuxième constructeur national.

    Propriétaire de Saab, la Generale Motors souhaite activement s'en débarrasser et a fixé une date butoir au delà duquel il ne souhaite plus s'en occuper et ne plus prendre en charge les pertes.

    Maud Olofsson, ministre de l'industrie suédois, a demandé au géant américain de présenter une nouvelle stratégie, déclarant que les contribuables suédois ne sont pas chargés de sauver la marque. "Il serait risqué de reprendre un constructeur alors que le plus grand constructeur mondial n'a pas envie d'investir dedans".

    Moins connu que Volvo, Saab ne construit que 100.000 véhicules chaque année. Cela ne permet pas de faire d'économie d'échelle et pose un réel problème de viabilité.


    votre commentaire
  • toyota evToyota a toujours oeuvré pour l'environement. La Prius était l'une des premières citadine hybride qui s'adressait au grand public. Cependant, la firme japonaise a annoncé qu'elle était en train de fabriquer un concept-car entièrement électrique. De nombreuses marques se sont essayé à l'électrique avec plus ou moins, même beaucoup moins de succès. L'électrique, dixit tous les écologiques, est l'avenir en matière d'énergie renouvellables. Mais cette technologie est cependant mal adaptée aux besoins des déplacements en voiture : pas assez d'autonomie, et des vitesses records dépassant à peine les 100 km/h.

    Alors qu'est-ce que va nous sortir Toyota de son chapeau de magicien ? est-ce que leur concept-car électrique sera si performant que la firme le laisse sous-entendre ? et à quel niveau technologique exactement se situera la révolution ?

    On peut déjà imaginer que Toyota pourrait reprendre le look d'une prius ou d'une IQ, et que son coût pourrait se situer aux alentours des 15 000 euros. On en saura plus dès le 11 janvier lors du salon de l'automobile à Détroit. Toyota en dira alors un peu plus sur ce concept-car électrique révolutionnaire (?). En attendant, la seule chose à se mettre sous la dent, et qui est bien maigre, et le logo "Toyota EV" pour "élèctrique véhicule". Ma foi, c'est toujours ça de pris !


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires